Début de l’été

Me voilà embarquée dans le train avec mes deux monstres (pas si monstres que ça).

Et un duo livres pour essuyer la chaleur, ignorer les grains de sable qui grattent, ou faire oublier qu’il pleut dehors.

L’instant d’après de Sarah Rayner.

Un roman facile, agréable à lire dans la catégorie « tranches de vie ».

Un événement fait basculer la vie de trois femmes qui n’ont rien en commun.

Le personnage de Karen m’a énormément bouleversée, je n’aurais peut être pas dû lire ce livre… Mais au fond il décrit ce que je sais déjà, on peut perdre son doux quotidien à tout moment. Il m’a rappelé combien j’aime mon quotidien à moi et combien je suis attachée à la femme que je suis devenue grâce à ma petite tribu à moi. J’ai versé des larmes car mon amour à moi et encore plus sensationnel que celui qu’à vécu Karen et je ne peux imaginer la douleur de ce qu’elle traverse cela me fait froid dans le dos. Mais rappelons nous, il ne s’agit là que d’une fiction. C’est ce que sans cesse j’ai dû accomplir: avoir le recul d’une lectrice avisée et aguerrie.  C’est une rare expérience pour moi de me laisser piéger par la fiction!!!

ISBN : 2749918812

 - La princesse des Glaces de Camilla Läckberg (Grand Prix de la Littérature Policière – Etrangère 2008)
Oui je sais, presque 6 ans avant de me lancer dans du Camilla Läckberg!!
Non ce n’est pas possible que moi lectrice vorace, passer pendant des années à coté de ça?

Et bien si j’avais peur d’être déçue. pour l’instant à la 86ème page, voilà l’intrigue posée, le décor planté et je soupçonne déjà le meurtrier…

Dois-je continuer pour me lasser de ne lire que le déroulement que je soupçonne déjà en admirant la plume de Camilla Läckberg, ou arrêter là et me dire que rien ne vaut un bon polar classique français ou anglo saxon?

ISBN : 2742775471